Le changement

 

Avant de parler de changement nous allons définir ce qu’est  une habitude? D’après les scientifiques une habitude c’est une chose que nous faisons automatiquement sans vraiment avoir besoin de réfléchir. Notre cerveau est programmé, on dit qu’une  habitude est une connection cérébrale. Notre cerveau est « cablé »ainsi nos  habitudes  sont trop bien encrées dans notre esprit  elles deviennent  le pilote automatique de notre vie, elles ne nous demande aucun effort. On reproduit  encore et toujours les même choses que se soit la manière dont nous consommons, parlons, pensons….  En début d’ année ou à d’ autre moment nous avons la ferme  intention de changer, nous sommes habités par une multitude de nouvelles idées qui nous motive, nous commençons à prendre les choses en main et voyant déjà notre avenir modifié mais vite nous sommes rattraper par la réalité et nous abandonnons souvent trop vite nos belles intentions. Notre subconscient nous ramène  petit a petit à notre pilote automatique.

Nous savons que le changement n’est pas chose facile.La recherche montre que nous avons de plus de mal que nous le pensons à changer,adopter des comportements différents ou nous débarrasser de nos habitudes et que la plus part du temps les tentatives échouent.La volonté et l’autodiscipline sont en général insuffisante lorsqu’ il s’agit de tenir nos engagements , même quand nous savons que c’est dans notre intérêt- ce qui explique le sort des résolutions prises en début d’année. Au lieu de cultiver la motivation ou l’autodiscipline comme moyen il faut introduire des petits rituels. Dans le livre intitulé « Le pouvoir de l’engagement total »Jim Loehr et Tony Schwartz abordent la question du changement sous cet angle. Selon les auteurs l’élaboration d’ un rituel  requiert un comportement précis et une mise en pratique à des moment définis – le tout motivé par des valeurs personnelles importantes. Par exemple les athlètes de haut niveau ont leurs rituels: ils savent à quel heure précise ils sont au stade, après ils vont au gymnase pour des séance d étirement…pour les sportifs, être au sommet est une valeur capitale, c’est donc autour de l’entrainement qu’ils vont se créer des rituels.Les experts disent qu’il faut un effort pendant 21 jours pour se créer une nouvelle habitude. 21 jours c’est le temps pour se reprogrammer et développer de nouvelles connections neuronales qui nous permettront de nous créer une nouvelle nature.

Pour avoir une visibilité de votre nouveau rituel prenez  un cahier et écrivrez,cela vous permettra de visualisez les changements ou les rituels que vous voulez introduire. Lancez vous un petit défi sur 21 jours. Ne choisissez pas des challenges qui vont vous mettre la pression mais plutôt vous excitez et motivez.

Dites moi quel est votre bilan pour ce mois de Janvier? pour ma part je me suis donnée comme challenge de lire un livre de non fiction et de vous le présenter. De non fiction parce que j’ ai décidé de passer d’une vie de consommation à une vie de contribution et pour moi les meilleurs livre sont ceux qui traitent du développement personnel.  Je sens le besoin de sortir de ma zone de confort afin de révéler une nouvelle version de moi. »Pour Avoir plus il faut Etre plus » Jim Rhon.

Mon mantra c’est « soyez le changement que vous voulez voir dans le monde » Ghandi.

 

Un temoignage de foi

« Au Jour de la Résurrection, Nous placerons les balances exactes. Nulle âme ne sera lésée en rien, fût-ce du poids d’un grain de moutarde que Nous ferons venir. Nous suffisons largement pour dresser les comptes »Sourate 21 V.47

Un témoignage de foi tiré du Livre »La Puissance de la pensée postive du Pasteur Norman . « Laissez-moi vous raconter l’ histoire de mes amis Maurice et Alice.A cette époque, Maurice n’allait pas bien. Sa vie professionnelle et personnelle était un échec.Il était plein de crainte et de ressentiment, et était terriblement négatif… Au cours d’ une entrevue ultérieur, il m’avait raconté sa vie en détail et m’ avait demandé si je croyais qu’il pouvait s’en sortir. Ses problèmes d’argent, d’emploi, de dettes,d’avenir et surtout personnels étaient si compliqués qu’ il se sentait dépassé et découragé… Je l’assurai que, s’ il arrivait à se remettre sur pied lui-même et à adapter son attitude mentale au modèle de la pensée divine, s’ il voulait apprendre et utiliser les techniques de la foi, tous ses problèmes pourraient être résolus… cette idée de foi plut à Maurice. Il fut séduit comme jamais.Ses premières réactions furent faibles évidemment, parce que sa volonté manquait de force. Au début il était incapable de réfléchir à cause de cette longue période de négativisme qu’ il avait connue, mais il tient bon et s’ accrocha à l’idée que « si vous avez de la foi comme un grain de moutarde… rien n’est impossible »… »Il est assez facile d’avoir la foi à l’église, mais elle ne reste pas, elle faiblit les jours suivant je me disais que si je pouvais garder un grain de moutarde dans ma poche, je pourrais le toucher, lorsque je commence à faiblir, et cela m’aiderait à entretenir continuellement cette foi. « Avons nous des grains de moutarde ou n’en existe-t-il que dans la bible? » Elle rit et répondit »J’en ai ici même dans ce pot »Elle en prit et lui donna. »Ne sais tu pas, Maurice que tu n’en a pas besoin? ce n’est que le symbole d’une idée. -Je n’en sais rien, répliqua-t-il. On parle de grain de moutarde dans la Bible et c’est ça que je veux. Peut être ai-je-besoin du symbole de foi. »Il regarda la paume de sa main et dit avec surprise »c’est toute la foi dont j’ai besoin?… Il le tint et le mit dans sa poche en disant: « Si je peux seulement le toucher pendant toute la journée je pourrai faire germer en moi cette idée de foi »… Un jour après avoir égaré son grain, une fois de plus, il eut l’idée d’en déposer un dans une boule de plastique qu’ il pourrait garder dans sa poche ou même le fixer sur son bracelet-montre pour se rappeler que s »il avait « la foi comme un grain de moutarde…rien ne lui serait impossible ».

il consulta un expert en matière plastique et lui demanda comment insérer un grain de moutarde dans une boule en plastique sans qu’il y ait de bulle. L' »expert » lui dit c’est impossible parce que ça n’avait jamais été fait auparavant,ce qui, bien sur, n’était pas une raison. Or, à ce moment la, Maurice avait déjà assez la foi pour croire que s’il avait « la foi comme un grain de moutarde » il arriverait à insérer lui même un grain de moutarde dans une boule de plastique. Il se mit au travail pendant des semaines, et finalement réussit. Il créa du coup plusieurs autres bijoux: Colliers, épingles, portes clé, bracelets… Il me demande, si je croyais que ces articles pouvaient être commercialisés.N’étant pas un expert, je les montrai à un rédacteur du magazine Guide Posts qui en parla à l’un de nos amis, président d’un grand magasin. Ce dernier vit dans ce projet de nombreuses possibilités. Quelques jours plus tard, les journaux publièrent, sur deux colonnes:  « Symbole de foi-un grain de moutarde inséré dans du verre pour bracelet vraiment significatif. » Et on retrouvait, dans la réclame, ce passage des Écritures »…Si vous avez la foi comme un grain de moutarde… rien est impossible. »Mattieu17.20.Ces bijoux se sont vendus comme des petits pains. Des centaines de grands magasins et boutiques ont eu du mal à répondre à la demande.Maurice et sa femme possèdent aujourd’hui une usine ou l’ on fabrique ces « souvenirs ». peut etre qu’a votre prochaine visite à l’eglise (ou mosquée), vous devriez écouter plus attentivement les versets de la Bible (ou du Coran) ainsi que le sermon. Peut etre aurez vous, vous aussi, une idee pour reconstruire non seulement votre vie, mais aussi une entreprise.

 

« L’apprentissage du bonheur » de Tal Ben Shahar

img_0779

Mon choix n’était pas porté sur la lecture de ce livre en premier lieu, j’ avais entendu beaucoup de chose sur Ben-Sahar ex-enseignant de psycho positive à Harvard, car la théorie du bonheur beaucoup l’ont traité avant lui mais dans son livre l’ auteur nous  explique  son apprentissage.

Le bonheur c’est « la sensation globale de plaisir chargé de sens ». Si nous voulons mener une existence heureuse nous devons satisfaire à la fois notre aspiration au plaisir (émotions positives) (bénéfices immédiat) et notre besoin de sens (bénéfice future). Le bonheur est déterminer par ce qui nous parait charger de sens et porteur de plaisir. C’est à ce moment que nous pouvons dire que notre vie à un sens. L’homme heureux éprouve des sentiments positifs tout en trouvant une raison d’ être à son existence .

*L’objectif  pour atteindre le bonheur doit être  un moyen

Pour avoir une raison d’être il faut que nos objectifs (notre but) soient intrinsèquement chargés de sens signifiant. pour illustrer son propos,il reprend une expérience tiré du livre « traité du zen et de l’entretien des motocyclette. Robert M.Pirsig raconte qu’il se joint à un groupe de moines zen âgés qui escaladent un pic de l’ Himalaya. Étant le plus jeune, il est seul à éprouver des difficultés;il finit par renoncer; alors que les moines parviennent sans effort au sommet. Obsédé par son objectif-atteindre le sommet-et angoissé par le chemin qu’ il lui reste à parcourir, Pirsig n’ a pu prendre plaisir à l’ascension. Il a perdu en route le désir-et la capacité physique-de continuer. Les moines étaient également concentré sur le sommet, mais seulement pour s’assurer qu’ils ne s’égaraient pas, non pas parce qu’il avait de la valeur. Se sachant dans la bonne direction, ils pouvaient reporter leur attention sur chaque pas accompli et y prendre plaisir et profiter au maximum de l’endroit ou ils se trouvent, au lieu de se laisser alarmer par les épreuves à venir.Ben Shahar insiste sur le fait le but (l’objectif) est un moyen, et non un fin en soi. Au lieu de les percevoir comme des fins en soi (de croire qu’en les atteignant on trouvera le bonheur) il faut y voir des moyens (donc admettre le plaisir du chemin qui y mène). Quand les objectifs fixés nous aident à savourer le présent à chaque étape du voyage, ils conduisent à une augmentation de notre bien être. A opposer au  résultat de la réalisation du but comme un fin en soi c’est à dire la joie passagère que l’on éprouve lorsque qu on a atteint le pic.

*Harmonie corps/ esprit

On peut désirer une très grande maison, avoir une bonne situation professionnelle, gagnez beaucoup d’argent et continuer à se sentir vide à l’intérieur. Pour mener une existence signifiante, nous devons nous inventer un objectif revêtant une importance personnelle, et non chercher à atteindre une cible conforme à un modèle dicté par la société. L’important étant de choisir soi même sa raison d être en accord avec ses valeurs et ses passions, et non en s alignant sur ce que l on attend de nous. une fois dotés de cet objectif bien particulier, nous avons le sentiment d avoir trouvé notre but. Un banquier d’ affaires qui trouve du sens et du plaisir dans son métier (et l’exerce pour des raisons valables) mène une existence plus spirituelle et épanouissante que le moine entré dans les ordres pour des mauvaises raisons. Une vie heureuse se construit peu à peu, expérience après expérience, période après période.

Wake Up!

thumbnail_img_0740
 
Je suis tombée par hasard encore une fois (comme quoi même si j’y crois pas)sur ce livre en cherchant des livres sur le développement personnel. Christine Lewicki est française et vit depuis plusieurs années aux USA. Elle est maintenant coach de développement personnel et  est une femme ordinaire qui à suivit le chemin traditionnel: étude, vie de famille, vie professionnelle. Elle s’est  cachée pendant de nombreuses années  derrière ses craintes et ses doutes car  trop souvent nous renonçons par nos « oui mais… »  » il faut être réaliste, il faudrait être raisonnable » et »A force de cultiver sa modestie, on cultive sa médiocrité » Finalement elle décide de donner un sens à sa vie et de sortir de sa  zone de confort, d’affronter sa peur et changer son mode de raisonnement et de fonctionnement. elle nous livre ici 4 principes pour arrêter de vivre à moitié endormi.
Endormi car effectivement si on ne fait rien on devient spectateur de sa vie on la laisse défilé et on suit le flot que les autres nous ont imposés. on se retrouve râleur, accusateur… et on néglige de vivre notre pleine vie. Nous avons tous une puissance et une force incroyable qui se trouve de l’ autre coté nos fausses idées et prendre le contrôle totale de notre vie afin de vivre pleinement réveillés.

Les voyages pour changer

agence-voyage-facebook

 

Une des mes passion dans cette vie: »Les voyages »

Le voyages sont des expériences, non… plus! Je dirai ce sont des leçons, des  leçons de vie. On y gagne plus qu’on y perd, on apprend et on voit tellement de choses que notre intellect est bien sollicité par la découverte du nouveau, du changement,… tout les ingrédients pour un bon dépaysement. Et bien oui « les voyages forment la jeunesse » et cette expression est tout à fait louable. Lorsque nous voyageons, notre façon de voir et d’ appréhender  les choses changent complétement et nous sommes plongés dans un processus d’ apprentissage

1)Les choses qu’ on prenait pour acquis s évapore

Le voyage nous confronte à une aventure fabuleuse rencontre de nouveaux gens, de nouvelles culture,mode de vie… On se rend compte que notre vérité n’est qu une partie de la Vérité,  on se sent tout petit face à l’étendue  qui se présente devant nous. Notre égo prend une claque et c’est tant mieux, cela nous apprends à nous libérer  de nos préjugés à nous remettre en question et comprendre que finalement nous sommes tout petit  face à l’ immensité. Ce qui nous parait être compliquée ou frustrant à gérer dans notre société occidentale devient tellement simple ailleurs, notre credo en prend un coup et pour le coup cela fait du bien lorsque que l’on essaie de sortir d’ un schéma qui nous à formater (éducation, habitude,culture,…) en me libérant de mes préjugés qui me font barrière je nouvelle mon énergie.

2)Sortir de sa zone de confort

Les voyages nous font sortir de notre zone de confort, on met en standby notre  routine, on se tourne vers le nouveau et l’ adaptation. Mais c’est quoi au juste une « zone de confort » c’est un filtre qui nous limite à nos connaissances, nos croyances, nos habitudes … C’est le bon moment pour changer ses pensées.L’humilité est le mot clé pour s’imprégner de cette expérience et en tirer le meilleur profit, la timidité doit être oublié afin de s’ouvrir  à l inconnu.

3)Oublier ses peurs

L’ inconnu a toujours été pour moi  une source de motivation, se confronter à une autre réalité à pleins d’ avantages. Notre taux d’adrénaline nous booste à  affronter nos peurs et nos angoisse face à l inconnu, j’ ai remarqué que ma force se trouvait  souvent  de l’ autre coté de la peur quand je suis  dans un autre pays je n’ai pas le choix que de mettre mes peurs et mes doutes de coté,  finalement on réalise que ces sentiments négatifs n’était pas fondé « Ayez en tête je n ai rien à perdre mais tout à gagner!  »

Renouveler sa façon de pensée

Le simple fait de changer de décor  déclenche forcement de nouvelles pensées et donc une nouvelle énergie .Sachez que nos pensées sont créés par notre ressenti, nos sens et nos émotions si ils sont négatifs ils seront la  peur, la crainte, la haine, l’anxiété,  l’inquiétude … c est l occasion pour changer son état d esprit et prendre conscience que le bonheur ne dépend que de nous.

Savoir devient aussi important qu’ Avoir

 

savoiretre1j’ ai décidé cette année de lire moins de livres  de fictions mais plutôt des  livres avec un contenu  éducatif. Le cerveau, cet engin très sophistiqué, s’alimente avec ce qu’ on lui propose si le contenu du livre est une fiction il sera en mode de détente et repos pourquoi pas après tout c’est ce qu’ on recherche toute après une journée harassante au travail, école…. Mais je vais me focaliser sur des  livres de non fiction parce qu’ ils nous mette en mode réflexion, résolution de problème et je vais tenter de voir comment je peux utiliser ce savoir dans ma vie. Dans un monde qui se transforme de plus en plus vite, savoir devient tout aussi important qu’avoir. Pour ne pas être larquée parce ce qui se passe dans le monde ou même autour de moi mais  aussi afin d éviter d être naïve ou desinformé ,la liberté passe d’abord par une indépendance intellectuelle. Robert Cialdini dans son livre « Influences et Manipulation » dit: En tant qu’ êtres humains, nous réagissons souvent de manière automatique à certains evenements car prendre le temps de réfléchir à chaque action que nous faisons couterait trop en temps et en energie ».Nos pensées, nos choix nous appartiennent et elles ne doivent pas nous rendre prisonnière d une influence que d’autre auront choisit à notre place. »ce que votre esprit  peut concevoir et croire , il peut le realiser »Napoleon Hill

 

 

« Riches et Influentes »

img_06661

Je viens de terminer la lecture de « Riches et Influentes »c’est un livre que j’ ai trouvé par hasard quand je faisais une recherche sur le développement personnel à ma grande surprise je découvre que l’auteure et celle qui a participé à l’écriture de « Père riche père pauvre ». de Kiyosaki.Dans son livre « riches et influentes » Sharon Lechter reprend les 13 principes de Napoleon Hill tiré de son best seller « réflechissez et devenez riche » en reprenant les enseignements  de Hills elles nous fait partagé l expériences de femmes connu ou inconnu (Oprah Winfrey, J.K. Rowling, Margaret Tatcher…) qui ont ont réussies à (re )prendre leur vie en main et devenir « riches et influentes » aux niveaux intellectuelles, spirituelles mais aussi matérielles. Elle met l’ accent sur notre volonté de faire changer le cours de notre vie par le pouvoir de l’ éducation. Enfin elle termine chaque chapitre par un exercice à mettre en pratique afin d’ appliquer chaque principe dans notre vie.

C’est un livre très intéressant qui donne beaucoup d’espoir à celles en perte de repéré ou tout simplement celles qui veulent reussir dans leur vie professionnelle autant que personnelle et familiale.